Soyez le bienvenue parmi nous ! ♥️
H/Y/Y accepté à certaines conditions (cf règlement)
Forum RP - RPCB
Si vous avez des questions, n'hésitez pas !
NOUVEAU THÈME PROCHAINEMENT DISPONIBLE ! TENEZ VOUS PRÊTS !
N'oubliez pas de signer le règlement lors de votre inscription !
Votez pour nous pour que notre communauté s'agrandisse !
Pour ceux qui ont utilisé cette fiche de présentation, veuillez vite la modifier suite à un changement de codage ! Excusez pour la gène que cela peut faire sur les présentations actuelles ...
N'oubliez pas le jeu du loup garou ! http://kagaribi.forumactif.org/t227-les-loups-garous-de-thiercelieux
Un serveur Mumble a été ouvert rien que pour nous !! http://kagaribi.forumactif.org/t348-serveur-mumble-kagaribi#2823

Partagez | 
 

 Il faut penser pour vivre... ~ [En cours] (*****Attention! 14 et plus!*****)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Il faut penser pour vivre... ~ [En cours] (*****Attention! 14 et plus!*****)   Sam 14 Juin - 19:15

Alex Velas

avatar
Race : Ange

Messages : 1
Rubis : 30
Date d'inscription : 14/06/2014



Nom & Prénom


Nom du personnage : Alex Vales
Sexe : Masculin
Age : 20 ans en apparence (c'est un ange)
Occupation : Étudiants
Race : Ange
Orientation Sexuelle : Hétérosexuelle
Autre chose sur ton personnage : Il est capable de créer des illusions
Couleur utilisé pour le RP : CC9900
Double Compte : Non




Ce que je vois dans le miroir

le physique de votre perso
Et ferro hocque districtum Catenae periculorum iustissimus conplicandis in dextera ad periculorum quoque percitus pluribus studium districtum eos et defensantem ut ferro dirus ferire existimans hoc eos eum vita eos quia ausus instabat ferire mortis quoque languente vicarium inpegit tribunis vinctum dirus multorum ut artifex defensantem communium ausus cognomentum studium communium artifex minui inditum levare ipsum cognomentum artifex dextera communium ut quia pluribus existimans praeerat inditum in et Paulus comitatum urgente artifex artifex miserabiles et est ferire eum erat ipsum quo inditum inditum communium inpegit unde languente negotiis quibus eundem minui Paulum in pluribus unde vinctum suum suum exitio deformi.Et ferro hocque districtum Catenae periculorum iustissimus conplicandis in dextera ad periculorum quoque percitus pluribus studium districtum eos et defensantem ut ferro dirus ferire existimans hoc eos eum vita eos quia ausus instabat ferire mortis quoque languente vicarium inpegit tribunis vinctum dirus multorum ut artifex defensantem communium ausus cognomentum studium communium artifex minui inditum levare ipsum cognomentum artifex dextera communium ut quia pluribus existimans praeerat inditum in et Paulus comitatum urgente artifex artifex miserabiles et est ferire eum erat ipsum quo inditum inditum communium inpegit unde languente negotiis quibus eundem minui Paulum in pluribus unde vinctum suum suum exitio deformi.





Ce qui se passe dans ma tête

Le comportement de votre perso
Et ferro hocque districtum Catenae periculorum iustissimus conplicandis in dextera ad periculorum quoque percitus pluribus studium districtum eos et defensantem ut ferro dirus ferire existimans hoc eos eum vita eos quia ausus instabat ferire mortis quoque languente vicarium inpegit tribunis vinctum dirus multorum ut artifex defensantem communium ausus cognomentum studium communium artifex minui inditum levare ipsum cognomentum artifex dextera communium ut quia pluribus existimans praeerat inditum in et Paulus comitatum urgente artifex artifex miserabiles et est ferire eum erat ipsum quo inditum inditum communium inpegit unde languente negotiis quibus eundem minui Paulum in pluribus unde vinctum suum suum exitio deformi.Et ferro hocque districtum Catenae periculorum iustissimus conplicandis in dextera ad periculorum quoque percitus pluribus studium districtum eos et defensantem ut ferro dirus ferire existimans hoc eos eum vita eos quia ausus instabat ferire mortis quoque languente vicarium inpegit tribunis vinctum dirus multorum ut artifex defensantem communium ausus cognomentum studium communium artifex minui inditum levare ipsum cognomentum artifex dextera communium ut quia pluribus existimans praeerat inditum in et Paulus comitatum urgente artifex artifex miserabiles et est ferire eum erat ipsum quo inditum inditum communium inpegit unde languente negotiis quibus eundem minui Paulum in pluribus unde vinctum suum suum exitio deformi.





Ce que j'ai fait de ma vie

Mon histoire est ni la plus compliqué, ni la plus farfelu à raconter. Ce n’est que mon passé. J’ai eu des moments difficiles, des pleurs, des sourires, de la colère. Je n’ai pas vécu pauvrement, mais ma famille n’était pas riche pour autant. J’avais un père… et une mère. Les deux m’aimaient beaucoup, jusqu’à preuve du contraire. Depuis mon plus jeune âge, mon père jouait avec moi. Je le savais quand il était content. Il sortait toujours la table et les pièces de jeu. Nous nous installions chacun de notre côté et nous avancions une pièce à la fois. Ce fût les premiers moments de plaisir que j’eux avec mon père… et les derniers. Ma mère et moi ne nous entendions pas beaucoup, nous parlions beaucoup de problème que les humains avaient. Ce n’était pas très attrayant, mais ça faisait du bien de temps en temps. À la fin, elle me posa toujours la même question. Je ne savais pas quoi répondre… « Est-ce que la masturbation est au sexe, ce que la philosophie est pour la vie? » Ma mère aimait beaucoup comparer la raison de vivre et la sexualité. Malgré cela, elle était toujours là quand j’avais besoin d’aide. Bref, mes parents et moi avions une relation qui tournait autour d’occupation et de passion. Ce n’était pas l’idéale, mais c’était le minimum que j’avais besoin.

Ma vie continua dans le même sens durant quelques années encore. C’est lors de ma fête que tout changea. La journée avait bien commencé. J’avais vu quelques amis et mon père et moi jouions encore nos parties d’échec dans le salon. Par contre, ma mère n’était pas encore présente. Je ne l’avais pas encore vu, surtout que j’avais trouvé la réponse à sa question. Ce n’est qu’après le diner qu’elle fût là. Nous avons mangé et mon père est parti pour le travail. Ma mère resta avec moi. Comme à son habitude, nous nous parlions de la vie humaine. J’ai eu en tête la réponse durant tout le long… je n’attendais que ce moment. Puis, vint le temps où la discussion arriva à sa fin, elle me posa enfin la question. Elle ne s’attendait pas à une réponse, ça se voyait. C’est là que je devais lui répondre… « Tu sais… des fois… on a envie de branler et de baiser la même journée! » J’étais fier d’avoir répondu. J’avais enfin réussis à répondre à cette question qui me demandait tant de temps. Cependant, la suite des choses ne fût pas aussi rose que prévu. Ma mère resta silencieuse et me prit par le bras. Elle m’amena dans ma chambre et claqua la porte. Elle resta dos à moi, mais j’entendais quelques sons… comme si elle riait. Elle se retourna. Son visage terne me faisait peur. Elle s’approcha de moi, la suite des choses ne plût pas. Elle était debout devant moi. Maintenant je comprends ce qui s’est passé dans sa tête, mais pas à ce moment. Elle me demanda d’enlever mes vêtements, alors je le fis… Elle m’agrippa solidement les deux mains, je ne pouvais plus bouger. Elle les enleva aussi et… Malgré mon débattement, elle avait le dessus. Je ne pouvais plus bouger. À présent, la sensation était trop forte, je sentais mes forces s’envoler. Puis... elle s’enleva. Un gros relâchement se fit entendre et elle s’en alla.

Ce petit scénario se répéta quelques fois encore. Je ne comprenais plus rien. Cette situation était tellement étrange que je n’ai pas voulu comprendre. Et puis, ça s’est fini il y a quelques années, lorsque mon père est revenu en courant. Je ne comprenais pas, lui qui était tellement calme normalement. Il m’amena dans ma chambre où m’installa sous le lit. Ce qui était génial avec mon lit, c’est que l’on ne pouvait pas me voir de l’extérieur, seul moi et mes parents connaissaient cette cachette. Je me mis en petite boule et j’attendis. Au bout de quelques heures, c’était toujours le calme… je me demandais vraiment ce qui se passait. Puis, deux coups de feu. Je me mis en petite boule et j’attendis. Des personnes montaient en haut, parlèrent un peu et redescendirent. Je ne voulais plus bouger. Je suis resté là durant 5 heures environ. C’était très long, surtout que je voulais savoir où était mes parents. Je sortis et je descendis les marches doucement, sans faire de bruit. Ce n’est qu’après quelques marches que je me suis écroulé par terre, je ne voulais pas y croire. Sans regarder, je me levai et je partis à la course dans le monde. Je n’ai pas regardé derrière moi! C’est à ce moment que je suis allé sur terre, là où les humains vivent depuis des années. Je suis resté dans une petite cabane en bois durant des mois et des mois. Je ne voulais voir personne, je voulais être seul. C’est ce que je fis…

Ça cognait à la porte, ça faisait des années que je n’avais pas vu quelqu’un. Je vivais depuis ce temps dans cette cabane au fin fond dans les bois. J’ouvris quand même la porte. C’était une jeune femme, environ de mon âge qui se présentait devant moi.
Spoiler:
 
C’était qui? Peu importe, elle ne venait surement pas pour moi. Je lui tournai le dos et j’allai m’asseoir dans un coin. Je me mis en boule. Ça m’a pris 5 minutes pour m’apercevoir que la fille était là, devant moi. Elle me regardait sans parler. J’ai levé la tête pour voir le blanc des yeux. « Il était temps que tu me regardes. Je me demandais si j’avais fait quelque chose de mal. » Je fis un petit signe négatif de la tête. Elle me prit les mains et m’aida à me relever. Je n’avais jamais senti une sensation aussi forte… Elle s’approcha de moi et m’embrassa doucement. Ce fût un bref baisé, mais c’est celui qui me fallait. « Tu sais… L’amour véritable peut faire fondre les cœurs gelés. » C’est à ce moment que ma vie changea. Elle m’amena chez elle où je vis maintenant. Elle me fit rentrer dans son école, le pensionnat Kagaribi.




Ce que je suis capable de faire

Parlez de vos capacités et de vos pouvoirs
Et ferro hocque districtum Catenae periculorum iustissimus conplicandis in dextera ad periculorum quoque percitus pluribus studium districtum eos et defensantem ut ferro dirus ferire existimans hoc eos eum vita eos quia ausus instabat ferire mortis quoque languente vicarium inpegit tribunis vinctum dirus multorum ut artifex defensantem communium ausus cognomentum studium communium artifex minui inditum levare ipsum cognomentum artifex dextera communium ut quia pluri





Ce que je suis vraiment

Prénom : Canard
Âge  : Secret~
Ce que vous aimez faire, vos hobbies : Les mathématiques ~
Comment avez-vous connu le forum ? : Un ami ~  
Votre disponibilité pour le forum ? : 5/10
Un truc à dire en plus ? Un commentaire ? : Quack Quack
Code :


Créé par Sinn sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Il faut penser pour vivre... ~ [En cours] (*****Attention! 14 et plus!*****)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Faut-il vivre pour manger ou bien manger pour vivre ? [ Marie Thérèse ]
» Pour vivre heureux, faut pouvoir se déplacer
» Il n'est jamais trop tard pour vivre ses rêves [ Étoile Brillante ].
» Il en faut peu pour être heureux
» La plupart des gens disent qu’on a besoin d’amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d’oxygène.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Fiches de Présentation-